Site Overlay

400

dsf

Artistes: Bani Abidi, Arturo Hernández Alcázar, Carlos Arias, Luis Camnitzer, Alejandro Cesarco, Bethany Collins, Brendan Fernandes, Dora García, Emily Jacir, Katia Kameli, Harold Mendez, Paulo Nazareth, Sherwin Ovid, Michael Rakowitz, Raqs Media Collective, Thamotharampillai Shanaathanan, Edra Soto, et Stephanie Syjuco

Traduttore, Traditore réunit un groupe de journalistes, de journalistes, de journalistes, de journalistes, de journalistes, de journalistes, de journalistes, de journalistes, de journalistes, de journalistes, de journalistes, de journalistes, de journalistes, de journalistes, de des artistes du monde entier qui utilisent des processus de traduction pour exposer, questionner et défier les circuits mondiaux du capital économique et culturel. Dans le sillage du climat politique actuel, il est devenu de plus en plus évident que les voyages, la communication et le commerce sans entrave sont accessibles à quelques privilégiés. Émergeant de ce contexte, l’exposition utilise la traduction comme un moyen d’explorer le changement — de langue, de coutumes, de monnaie et même de mémoire — qui se produit lorsque les gens traversent les frontières. Façonnés par leur histoire culturelle spécifique et leur situation géographique, chaque artiste offre une perspective unique sur les difficultés de la traduction dans le monde dit global. Tiré de l’aphorisme italien qui se traduit à peu près par « traducteur, traître », le titre de ce projet parle des malentendus, des pertes et de la fragmentation qui se manifestent au cours de ce processus d’échange. Traduttore, Traditore considère donc comment les artistes naviguent et exposent les questions de différence et propose la traduction comme méthode de compréhension des pratiques artistiques contemporaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.